Avant propos :
Cette série d’articles est déjà parue sur Facebook mais je trouve amusant que vous y retrouviez ma progression “intellectuelle”
Celui-ci est du 25 juin 2014. distributeurs de bonbons
Vous trouverez en bas d’article mes commentaires actuels.


Ce que les éducateurs « traditionnels » oublient de vous dire – Part 5

Les positifs ne sont que des distributeurs de bonbons. 

La récompense alimentaire est un accélérateur d’apprentissage,c’est comme le péage sur l’autoroute, vous pouvez prendre la nationale pour aller de Prades à Arcueil mais si vous prenez l’autoroute, c’est plus cher (et il ne faut pas payer en gruyère)mais c’est plus rapide. Après le principe maintes fois expliqué de la récompense aléatoire, vient se substituer justement pour fixer l’apprentissage. Parler des méthodes « amicales et positives »en oubliant, involontairement sûrement, ce point pourtant essentiel,relève de la désinformation.

Alors bâton de pèlerin en main , ré-expliquons le principe du renforcement POSITIF. ( c’est pour cela qu’on nous appelle « les positifs » d’ailleurs .. et pas parce que les autres sont« négatifs » ..quoique … nan , je rigole … ou pas ?…) 

Reprenons : D’abord le chien crée un comportement que nous voulons favoriser et nous récompensons avec une récompense alimentaire la plupart du temps, c’est vrai. Voulez que je le répète ?? ok “C’EST VRAI” !

Si le chien n’est pas fan de la récompense alimentaire, ce sera une balle ou une caresse ou une voix plus douce, plus aiguë, etc …

Si le chien n’est pas fan de la récompense alimentaire, ce sera une balle ou une caresse ou une voix plus douce, plus aiguë, etc … Ce qui compte c’est que POUR LUI, ce soit une récompense. Au fur et à mesure que le chien répète le comportement, nous augmentons les critères temps et/ou difficultés environnementales. Quand nous avons un « ordre »n’importe où, n’importe quand, quel que soit environnement nous avons généralisé le comportement et nous avons là le comportement que nous attendons. Enfin nous retirons progressivement la récompense alimentaire.  je le redis « progressivement » et la remplaçons par une récompense de temps en temps. C’est ce que nous appelons la récompense “aléatoire” et pas au petit bonheur la chance de temps en temps, quand j’y pense etc …. 

C’est pas compliqué a comprendre. Le comportement augmente en fréquence et en intensité et nous ne faisons que le renforcer car le chien fonctionne comme cela. Nous ne lui imposons pas notre méthode. Nous insérons notre méthode dans son mode d’apprentissage. Voilà pourquoi ca marche ! Contrairement à ce que vous racontent les chasseurs de dinosaures à dominer.

[Un message personnel si vous permettez ] Note à Saint-Pierre : si je dois un jour être réincarné en chien, je préférerai être le chien d’un distributeur de bonbons que d’un distributeur de baffes.. si ca dérange pas trop.

Merci de m’avoir lu,

Patrick Aufroy – Doggycoach

Rappel : Cette série d’articles est déjà parue sur Facebook mais je trouve amusant que vous y retrouviez ma progression “intellectuelle”
Celui-ci est du 25 juin 2014. distributeurs de bonbons

Ce que j’en pense en 2019 ?

Bah c’est bien rédigé. Cela explique bien les choses et je ne changerai pas grand chose aujourd’hui ! 😉

Patrick Aufroy Doggycoach – 4 janvier 2019

Catégories : Blog

Patrick Aufroy

Éducateur canin, comportementaliste en positif, Homme de terrain j'ai décidé de mettre mes cours en ligne, Cliquez ici pour en savoir plus https://doggycoach.online/tout-savoir-sur-doggycoach

FERMER
FERMER